Commission « démocratie, organisation horizontale »

CR de la commission du mardi 14 juin.

Hier nous avons développé plus avant les deux types d’AP, décisionnelle et thématique, et évoqué la possibilité d’en consacrer une troisième aux actions.

_ AP Décisionnelle:
Cette AP serait plus destinée aux « habitués ». C’est là qu’auraient lieu les votes et où seront abordés les problèmes techniques, logistiques, matériels, stratégiques etc. L’objectif est de se débarrasser des questions qui occupent trop de place dans les AP et qui sont un véritable repoussoir pour les personnes qui passent quand les AP ont lieu dans un espace fréquenté.

Jour: de préférence le lundi, autres jours à définir.
Lieu: à la MC2.

OJ proposé:
_Choix des lieux des AP si c’est nécessaire.
_Retour des commissions
_Évocation des problèmes techniques, logistiques, matériels, stratégiques etc et recherche immédiate des solutions. Votes si nécessaire.
_Proposition d’actions, d’AP thématiques, d’évènements etc. Chaque proposition doit être suivie d’une commission tenue par la personne qui l’a proposée.
_Parole libre
_Commissions
_Retour des commissions et validation des propositions d’actions, d’AP thématiques, d’évènements et autres si un groupe de plusieurs personnes se sont engagées à tenir le projet jusqu’au bout. Il doit y avoir un délai d’au moins une semaine entre l’AP et la date où ce qui a été proposé aura lieu afin d’éviter que la communication de ND n’annonce quelque chose qui ne pourra au final pas avoir lieu, ou bien dans de mauvaises conditions.

_AP Thématique:
Cette AP serait plus tournée vers l’extérieur. Son objectif est de politiser, de faire de l’éducation populaire, de débattre, de permettre à tout le monde de participer, même les personne ne connaissant pas du tout Nuit Debout.
_Les choix de la date, du lieu (en phase avec le thème et ouvert vers les citoyens) de l’OJ de l’AP et son organisation sont laissées aux organisateurs.
_Il faut au moins un support au débat: un ou des intervenants, une projection de film ou de documentaire.
_L’animation du débat doit être prévue.
_ Les organisateurs doivent travailler en liaison avec la commission communication afin que celle-ci puisse avoir le temps de préparer le matériel (panneaux, affiches etc) et puisse communiquer le plus tôt possible sur la date le lieu etc
_ Une temps de parole libre doit toujours être prévu en début d’AP.

Un troisième type d’AP possible a été évoqué, qui serait exclusivement consacré aux actions, évènements et animations.

Nous avons également passé en revue le rôle de l’animateur dans les AP. Il ne reste plus à traiter que la modération et le processus des votes.

La question des référents qui semblaient devenus indispensables depuis que nous n’avons plus de lieu fixe pourrait éventuellement être réglée en mettant à la disposition de chaque commission un pad qui servirait de lieu virtuel.

La question du nombre d’AP chaque semaine a été évoquée.

Alors que les AP sont de moins en moins fréquentées et avec l’approche des vacances, la question de rendre les AP plus attractives a été évoquée. Plusieurs pistes ont été proposées: organiser des évènements plus joviaux ou festifs, rendre les AP plus attractives avec de la musique et en mangeant sur place etc.

Vendredi nous essaierons de tout finir afin de pouvoir présenter lundi le résultat de nos travaux, expliquer et faire voter chaque points séparément. Si des points posent problème à l’assemblée, il serait bien que ceux-ci soient traités directement en AP ce jour là afin d’aboutir directement à un mode de fonctionnement et une organisation pérenne dès la semaine prochaine. Peut-être faudra t-il proposer de consacrer l’AP de lundi à la finalisation du travail sur l’organisation vu que cela risque de prendre beaucoup de temps.

A  Vendredi.

CR commission orga horizontale #102mars (10 juin)

@@@@@@@
CR commission #102mars (10 juin)
OJ : Relecture tableau des rôles des différentes fonctions au sein de l’AP
– Zoom sur la partie « Animateur » : relecture des propositions. Simplification et précisions des termes
– Travail sur l’organisation des prises de parole
> Mise au propre du tableau en cours
Prochaine réunion de la commission le mardi #106mars (14 juin)
 

CR commission démocratie, organisation horizontale #99mars (7juin)

@@@@@@@
CR commission #99mars (7juin)

OJ : Rôle des différentes fonctions au sein de l’AP

Rappel fonctions :
– Animateur : facilitateur des débats et de la parole libre (fond).
– Modérateur : garant du cadre (forme)

– Ecrivain-Porteur de paroles anonymes

– Secrétaire d’AP
– Collecteur des prises de parole
– Gestion de la logistique, (panneau, micro, tableau, banderoles, tracts, sono etc)
– Accueil extérieur des nouveaux (flyer, explications, invitation)
Rappel autres sujets à traiter ultérieurement :
– Thématiques (modalités choix, préparation, programmation)
– Votes (débat, définition objet, programmation, modalités, champ d’application, etc…)
– Commissions (coordination, publication CR et doc de travail en ligne / Wiki, présentation AP)
Autres points :
– Remise en activité du Wiki
– avancement du travail en amont d’une réunion (sous groupe ou travail personnel d’un membre) : Pascal (squelette de la semaine des AP), Marianne et François (mise en forme des fonctions listées)
– espace de travail collaboratif utilisable entre 2 commissions (type loomio et pad par exemple)
Prochaine réunion de la commission le vendredi #102mars (10 juin)

5 juin – synthèse de la dernière réunion de la commission Organisation Horizontale

Voici une synthèse de la dernière réunion de la commission Organisation Horizontale. La prochaine fois, nous tenteront de faire un CR contenant la totalité du contenu des échanges comme cela a été demandé pendant cette réunion.

> Choix de traiter animation, modération, tours de parole, prises de parole :
– Animateur : facilitateur des débats et parole libre (fond).
– Modérateur : garant du cadre (forme)

– Prise écrite des paroles anonymes

– Secrétaire d’AP
– Collecteur des prises de parole
– Gestion de la logistique, (panneau, micro, tableau, cahiers des commissions etc)
Débats de la commission autour de la définition des rôles, coopération et complémentarité des différentes fonctions.
Échanges sur la complexité de la gestion des « réponses directes / tac au tac » et « points techniques ». Nécessité de limiter la multiplicité des prises de paroles d’une même personne et de limiter le temps des prises de parole.
Différentes modalités possibles pour recueillir les demandes de prise de parole.
Importance équité F/H et passage de tous les inscrits sur un sujet donné.
Importance de respecter l’OJ afin d’éviter de tout mélanger et de passer constamment du coq à l’âne.
La durée des AP est très longue (fixer le temps imparti à chaque sujet) et vient concurrencer le temps réservé aux commissions (permanentes ou temporaires), lieux plus adaptés pour approfondir le débat. Travail des commissions avant l’AP ?
OJ de l’AP sur tableau noir.
Comment gérer démocratiquement les propositions présentées en AP (nouvelle commission, thématique, etc…) ?
Sujets des débats validés annoncés en amont de l’AP concernée.
Si vote, objet annoncé en amont et bloqué sur une AP déterminée ?Propositions et idées:
_Gérer l’ordre des prises de paroles en respectant de l’OJ afin que les sujets puissent être traités à la suite les uns des autres plutôt que d’être entremêlés.
_Les personnes animant l’AG doivent être des outils au service du cadre mais ne doivent pas être privés de la parole: ils pourraient s’exprimer à travers les paroles anonymes afin d’être tout de même actifs dans le débat.
_Utilisation d’un tableau pour les prises de paroles
_Deux types d’AP. Celles ou on vote, et celles ou on débat qui sont plus ouvertes et plus accueillantes pour les nouveaux venus.
_Chercher à donner la parole à tout le monde ou à des personnes ne s’étant pas manifesté. Tirage au sort, ou tour de micro.
_Prévoir les lieux et types d’AP, l’ordre du jour et l’équipe qui anime avec suffisamment d’avance (une semaine)
_Donner plus de place et de temps aux commissions par rapport aux AP.
_Les participants à l’AP doivent aider et faciliter le travail du modérateur.
La commission a besoin de temps pour approfondir sa réflexion, définir clairement le cadre démocratique et pouvoir présenter des propositions de modalités à l’AP.
En ce qui concerne l’organisation interne de la commission, il y a eu plusieurs propositions:
_ Il faut faire des CR avec la totalité du contenu des débats et les publier sur le site.
_ La commission se réunira deux fois par semaine, après les AP du mardi et du vendredi.
La gestion des outils internet (boite mail et liste de diffusion bientôt disponible) n’a pas été abordée (mea culpa) elle sera à l’OJ de la prochaine commission.Prochaine commission le mardi 7 juin.

CR commission Démocratie – Organisation horizontale -du #93mars (1er juin)

CR commission Démocratie – Organisation horizontale -du #93mars (1er juin)

OJ :  Lister dysfonctionnements dans l’organisation de ND (suite)

> dysfonctionnements dans l’organisation de ND (suite)

– faire le bilan des modalités d’organisation des AP définies par la commission (cf CR entre le #82 et #89mars)

– (ré-)appliquer et faire respecter strictement les règles initiales qui fonctionnaient bien au début

– changement de lieu des AP = risque de perdre des participants qui vont toujours à la MC2

– expérimenter divers lieux et instaurer un planning régulier de semaine en semaine

– tenir une AP en centre-ville, c’est différent que la MC2 : pas le poids des problématiques du camp, environnement plus bruyant, beaucoup de passants interpellés par la réunion publique

– problème du manque de référents (manque de volontaires, refus de la structuration) et donc de leur visibilité par tous (et par les nouveaux)

– référents révocables ou/et pour une durée déterminée

– choix des référents en AP par vote. L’absence de référents ne signifie pas que des personnes ne jouent pas ce rôle de façon non officielle (idem pour porte-paroles)

– intérêt de proposer des expérimentations démocratiques (vote par consensus, tirage au sort, choix des thèmes en amont et préparation du débat par un atelier, objet du vote énoncé en amont du jour du vote, etc…)

– nécessité urgente d’une sono pour permettre une bonne compréhension de l’assistance mais aussi du public extérieur (mais problème avec les cafés et restaurateurs du voisinage ?)

– importance de la visibilité de NuitDebout sur les lieux du centre-ville (ce soirtrès positif : distribution flyers ND et affiches / T-shirt ND sur un fil)

> ATELIER DE TRAVAIL DE LA SEMAINE : vendredi #95mars (3 juin)

– OJ : organisation des AP (bilan existant, modération, durée, tours de parole, OJ,
publication sujet/thème, votes, logistique sur les places…)

CR commission Démocratie – Organisation horizontale – #92mars (31 mai)

CR commission Démocratie – Organisation horizontale – #92mars (31 mai)
Odj : 
– Redynamiser la commission
– Lister dysfonctionnements dans l’organisation de ND
– Se donner des objectifs concrets
– Ateliers de travail de la semaine
> Redynamiser la commission
– choisir chaque soir (si possible) un ou des référents présents le lendemain pour assurer la continuité de la commission et faire un lien avec le travail du jour précédent
– récupérer les adresses mail des personnes intéressées
– créer une adresse mail générique pour la commission
– créer une liste de diffusion pour la commission
– partage documents de travail
– mettre en ligne avancement travail et documents provisoires (espace Wiki ou/et site ND Grenoble)
– appel à participation (commission ouverte à tous)
> Lister dysfonctionnements dans l’organisation
– Prendre le temps de définir clairement l’objet des votes
– sujet et thème annoncés en amont de l’AP
– manque visibilité du travail des divers ateliers et commissions
– programme de la semaine prévu à l’avance (samedi ou lundi ?)
– commissions et référents non repérables
– durée de l’AP trop longue
– organisation du déroulement à revoir
– quelles modalités pour les votes (timing, communication en amont, majorité/consensus en fonction de l’objet)
– modération des débats : respect du tour de parole, gestion des réponses directes, respect de l’OJ et du timing
– absence de visibilité de l’AP en ville et accueil des passants (banderole, panneau explicatif, OJ affiché, flyer)
 
> Se donner des objectifs concrets 
– établir un nouveau cadre de fonctionnement avec modalités antérieures positives et nouvelles modalités
– veille démocratique sur les modalités expérimentées dans d’autres ND en France
– faire des propositions de tests démocratiques à l’AP
> Ateliers de travail de la semaine
– mercredi 1er juin (débats libres sur les dysfonctionnements, collecte des adresses des personnes intéressées)
– vendredi 3 juin (OJ annoncé à l’AP du 1er juin)
– OJ : organisation des AP (modération, durée, tours de parole, OJ, publication sujet/thème, votes, logistique sur les places…)

Commission « démocratie, organisation horizontale » Compte rendu des réunions du # 85 au 89 mars

Commission « démocratie, organisation horizontale »

Compte rendu des réunions du # 85 au 89 mars

Sur la commission :

A vocation à alimenter un travail de réflexion sur le fonctionnement de Nuit Debout Grenoble pour proposer de nouvelles formes d’organisation et/ou des arguments lors des prises de décision de Nuit debout Grenoble.

Chaque soir, les participants sont invités à se présenter et à donner les motivations qui l’ont poussé à venir à cette commission. Ce « tour de table » permet de définir les thématiques discutées par le groupe.

#85 mars

Le fonctionnement des Assemblées Populaires apparait comme contrariant pour certains. Il engendre de l’épuisement et des personnes sont tentés de partir. Participer à la commission pour imaginer d’autres modes de fonctionnement.

Selon Lénine « il n’y a pas de révolution sans organisation »

ND est un mouvement et non une organisation mais son fonctionnement est frustrant pour certains.

Officiellement il est participatif même si ce terme ne veut rien dire. Comment être innovant à ND ?

Il existe des enjeux de pouvoir partout, aucune méthode définitive ne permettra de rééquilibrer les choses sauf un travail de tous les jours. Aussi pour que les assemblées tournent et s’alimentent il faudrait penser une meilleure articulation d’un jour à l’autre. Il serait bien de formaliser la transmission.

Le retour de commission en début d’Assemblée est intéressant pour la dynamique. Mais il faudrait que l’AP se termine à une heure determinée pour garantir cela.

Il existe une oppression sur les prises de paroles avec les applaudissements ou les non applaudissements.

Aussi les animateurs ne sont pas toujours neutres. Il faudrait se caller sur un fonctionnement, un schéma type, visible chaque AP. Proposition de déroulé déjà proposée. Jugée un peu trop longue, pas assez simple.

Il faut aussi que l’Assemblée aide l’animateur. Les participants en AG ne sont pas spectateurs mais interagissent constamment à travers des gestes. Il faut prendre en compte le rôle actif des participants dans le schéma d’organisation.

L’animateur : il est là pour impulser, donner le rythme mais son role est d’être un outil, de passer le micro. Pourtant ca reste un individu, il doit avoir le droit de prendre position// il ne doit pas avoir le droit de prendre position, il sengage le temps d’un AG à être un outil et envoie au groupe ce signal : je fais confiance au groupe pour prendre une décision sans moi// L’animateur peut prendre la parole individuellement mais il faut alors qu’il atteste symboliquement qu’il n’est plus animateur (pourrait avoir une sorte de chapeau etc…).

Il est important d’avoir deux personnes pour le lendemain.

A NDnice, Nuit Debout Fonctionne sans animateur. L’Ag est découpée par thématique (idées, commissions, actions) et chacun vient s’inscrire préalablement sur un tableau ce qui permet que le micro circule tout seul pendant l’AG.

A NDGre se serait impossible, dans la pratique les tours de paroles ont déjà du mal à être respectés.

A NDParis il existe une commission sérénité, pour assurer l’animateur dans son rôle des personnes l’entourent et font tampon pour mettre l’animateur à l’aise. .

La neutralité est un truc qui s’apprend, la personne qui anime donne forcément une forme à l’assemblée, c’est pour ca aussi que c’est bien d’avoir deux personnes.

Au lieu d’animateur on pourrait parler de « garant du cadre »,

Les prises de paroles « tac au tac » : ne permet pas des positions toujours très réfléchies. Permettrait d’avoir uune prise de parole plus apaisées. Mais le tac au tac permet aussi à des gens qui n’ont jamai pris la parole de la prendre sur le coup. Caractère spontanée.

Devrait on limiter le nombre d’intervention par personne ? la personne qui parle plus de trois fois affirme clairement qu’elle a le pouvoir et qu’elle ne fait pas confiance au groupe pour trouver la solution sans elle. Elle dit « je suis indispensable » alors que dans ce mouvement personne n’est indispensable.// On pourrait limiter par thématique parce qu’il y a des personnes qui ont plus d’informations que d’autres et qu’elles doivent pouvoir parler.

Le cahier doit être mieux présenter en AP.

#87 mars

« Démocratie » est un terme bidon il fait référence à une organisation sociale très connotée en Occident. Sert surtout à justifier l’impérialisme et l’intervention « au nom de la démocratie ». DE plus c’est un concept basé sur un autre concept : celui « d’égalité » qui ne correspond à aucune réalité entre les personnes. «

Mais la démocratie c’est aussi un système né à Athène sans système représentatif. Le probleme c’est que démocratie aujourd’hui c’est seulement l’idée que les gens ont le droit de vote. C’est donc une oligarchie.

Question : est ce que tout le monde doit avoir la parole ? ex : voter extreme droite aujourdhui implique que l’on est favorable à un système politique qui implique une organisation sociale autour d’un leader et d’un ordre hierarchisé.

Les AP sont parfois confuses, il y a des prises de parole interessantes mais pas toutes. Enfait, on s’ennuie en AP, les débats sont pas forcément interessants. Et il y a des mots violents comme « tafiole » qui donnent l’envie de ne pas revenir. C’est un endroit interessant pour trouver des infos par contre. Mais l’horaire de 18h pose problème.

Il faudrait les rendre plus attrayantes et plus productives. On pourrait mettre en place un groupe « sérénité » pour assurer la bonne tenue des débats. // la sérénité on peut ne rien en avoir à carrer. les débats calmes entre gens bien éduqués c’est juste reproduire un système de domination. Les discours désincarnés sont moins intéressants que les témoignages. Le conflit en AP va entrainer des relations inter-personelles (ex : des gens qui vont voir la personne qui a été mise en minorité) et il ne faut pas sous-estimer ces relations. Elles sont déterminantes dans la politisation d’un individu, c’est comme ça que la plupart des gens se politisent.

Il devrait y avoir des formes de débats plus intéressantes pour organiser des débats. Par exemple le recueil « débat sur les débats » apprend plein de choses » Et la lecture de « mort à la démocratie » permet de reconsidérer ce qu’on entend par démocratie. C’était parti du CPE.

Question : massification or not massification ? Etre nombreux implique aussi que y’a plein de connards. Ca donne de la force en action mais en AP ca peut être fatiguant.

Les petits groupes comme les commissions permettent des rebonds. C’est des moments moins chiants. Permet d’autres types de réflexions. Dommage que soit relégués en fin d’AP.

#89 mars

Les votes en AP sont bordéliques et permettent pas de décisions claires. Certaines AP a 3 permettent de prendre des décisions pour l’ensemble du groupe. On reproduit les mêmes problèmes que dans notre société. Ex : pour les actions les gens votent un soutien qui ne signifie par forcément qu’ils feront l’action et donne un décalage frustrant entre le vote et les participant. Pourquoi on vote sur des actions ? Pour donner la « marque » Nuit Debout ? Mais qd d’autres Nuit debout en France votent sur des actions on n’est pourtant pas consulté.

Les votes peuvent surtout dépendre du lieu où ont lieu les AP puisque c’est en fonction des personnes. C’est plus vrai mtn qu’on fait des AP volantes.

On pourrait faire des AP par semaine, pour se repérer. Mais on a voté mc2 jusqu’au relogement.

On est a « nuit de bout dficelles », les votes sont des bouts de ficelles. On peut pas imaginer qu’on reussira a fonctionner selon un système parfait, il faut l’accepter. Pour le moment ND ce n’est pas la démocratie « voix du peuple » mais « voix des gens qui sont là ». Pourquoi ? La question c’est pas pourquoi mais « comment on pourrait faire autrement ?

Changer d’endroit, c’est toucher de nouveaux publics. La mc2 c’était fort, ca nous a donné un visibilité mais certaines personnes ne veulent plus y retourner. Faut rester à la mc2 en soutien aux personnes mais pas que. C’est un lieu parfait pour les AP. Aujourd’hui à la Villeneuve ca c’est super bien passé. Nouvelles personnes, debats tranquilles. La mc2 doit rester un lieu central et les AP en dehors peuvent ^tre un facteur de dispersion.

Pourquoi vote -t on ? Ca semble naturel… Pour pas que se soit que les grandes gueules qui prennent la décision. C’est pas le vote qui doit etre questionné mais les conditions dans lesquels il est mis en œuvre.

Le vote jour par jour est limité, on pourrait imaginer un système de vote par semaine avec une exception pour les votes considérer comme « urgent ». Sur les lieux c’est important d’avoir un vote en amont pour faire diffuser l’informations !

On vote moins qu’au départ, avant on votait même pour la création de commissions voire des votes sur les votes. Désormais on est plus sur du consensus, on demande s’il y a des oppositions frontales.

Histoire : dans ce mouvement chacun amène ses légumes et, jusqu’à présent on ne sait pas ce qu’on veut préparer comme plat. Il faudrait aussi être sure qu’on a identifié tous les légumes, certains ont l’air chelous. Après il faut mes sélectionner pour prendre ceux qu’on peut utiliser de suite pour faire un plat et de préférence un plat de résistance…

Il faut que Nuit Debout aille de quartier en quartier, qu’il aille vers les gens.

Il faut prévenir par tous les moyens possibles le lieu des AP (twitter, facebook, sms). Attention a internet lorsqu’il n’est pas relayé dans le monde physique.

Il y a plusieurs types d’enjeux au vote : vote de soutien aux actions, vote sur validation de textes, sur validation d’actions. Par contre le débat idéologique ne requiert pas forcément de vote.