Le camp Valmy

L’Assemblée des locataires, mal logé-e-s et sans logement occupe le parc Valmy et lutte pour tout-te-s ceux-lles présent-e-s sur ce camp.

Ci-dessous, le communiqué de presse qui à amené le rassemblement du samedi 18 février, le tract communiqué qui explique pourquoi la décision de rester sur place a été prise et un texte expliquant le déroulé de l’expulsion avortée du 21 février.

  • Communiqué de presse : ici
  • Tract explicatif : ici
  • Texte tentative d’expulsion : ici

***

Le camp Valmy se situe entre les arrêts du tram C Hôtel de ville et Flandrin-Valmy, vers l’entrée Est du Stade des Alpes.

Les personnes présentes sur le camp ont besoin de soutien. Il leur manque également du matériel, notamment des couvertures, des tentes, des chaussures, de la nourriture et des produits d’hygiène (savon, dentifrice, serviettes hygiéniques, etc.)

***

 

Le mot de l’Assemblée des locataires, mal logé-e-s et sans logement :

« Nous ne démonterons le campement qu’après que chaque personne y vivant aura été préalablement relogée dans des conditions décentes et adaptées à ses besoins.

Nous n’accepterons pas les différentes pressions policières qui sont devenues quotidiennes pour les gens à la rue.

Nous n’accepterons pas que les tentes et couvertures soit confisquées ou détruites, nous prendrons soin de les plier une à une, et de les remettre ainsi à chaque habitant-e-s solidaire de l’agglomération auquel elles appartiennent.

Nous avons bien noté, lors du rendez-vous du 22 février à la préfecture, qu’aucune expulsion ne serait faite tant que la mairie de Grenoble, propriétaire du terrain, ne le demanderait pas.

Toutefois, la situation n’est pas résolue.

Nous avons donc demandé un rendez-vous commun, pour éviter « la patate chaude », dans des délais qui font face à l’urgence de la situation afin de faire avancer le relogement des personnes vivant sur le campement Valmy. (pref, mairie, ccas et ddcs)

Nous appelons les citoyen-ne-s solidaires à passer sur le campement pour aider sur place dans les diverses choses à mettre en place, apporter tentes et couvertures, bidon pour l’eau, etc.

Cordialement,

L’Assemblée locataires, mal-logé.es et sans logement »

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *