Monthly Archives: février 2017

Compte-rendu de l’AP du #346mars (9 février 2017)

Points abordés :

  • Les actions imminentes :
    Vendredi : exposé sur le genre à l’Atelier du Possible ; AG de l’AML ; manifestation de soutien à Théo.
    Samedi : le projet carrefour (action et chanson) ;
  • Les actions en cours :
    Le REACC (pour l’internationalisation des luttes) ;
    l’action RAP anti-pub ;
    les compteurs Linky ;
    les communs (la Villeneuve et la semaine de la transition) et le projet de « cartographie du territoire » ;
    Mc Do ;
    collectif pour la gratuité des services publics ;

Agenda

  • Vendredi 10 février avait lieu :
    • Exposé sur le genre par Alexis à 14h à l’atelier du possible 6 bis rue Hector Berlioz
    • AG extraordinaire pour l’hébergement hivernal Assemblée des mal logés 6 rue Jay (entrée rue Billerey en face de l’école)
    • Rassemblement contre les violences policières 18h (Théo) place Notre-Dame
  • Samedi avait lieu l’action Auchan : chant et tracts
  • Lundi 13 février 18h30 : ouverture de la semaine de mobilisation contre la poubelle nucléaire à Bure : enterrement festif des déchets nucléaires, batucada … RV 18h30 place Félix Poulat
  • Mardi 14 février :
    • 12h30 à 14h Logement abordable, un enjeu : salle du Groupe 21 rue Christophe Turk
    • commission informatique sur le logiciel Tor au campus, RV arrêt de tram Grenoble universités à 17h20 (pour aller salle 014, difficile à trouver)
  • Vendredi 24 février 19h30 :
    • 17h30 : AG assemblée des mal-logés
    • Maison du tourisme Débat pour la gratuité des services publics

Compte-rendu

  1. Le REACC association pour l’internationalisation des luttes : action actuelle // Mc Do : triches => exiger un salaire minimum (commencé aux E U : 15$/h) : essayer de mobiliser des employés de Mc Do (Paris, Toulouse, Lille => Grenoble)
  2. RAP résistance à l’agression publicitaire : dans 10 villes, actions légales (recouvrement des panneaux, etc.) => obtenir le droit à la « réception » de la publicité (on éteint la télé, mais dans la rue ?). Or, dérives (on éteint les vitrines de mégasins, mais pas les encarts pub. Le CSA, débordé, ne peut plus contrôler et délègue à l’autocontrôle des agences ?!?! . Le temps qu’une plainte éventuelle soit déposée, 3 semaines, cela devient inutile puisque la pub en question est restée les 3 semaines requise par les publicistes : Créer un groupe à Grenoble ? idée de faire des actions de recouvrement, des détournements de pubs (Christine), de prévenir les passants que le trajet de leur regard devant certains panneaux est filmé (neuro-marketing) … Dossier à verser à la commission « communs » : espace public grignoté par privé.
  3. Compteurs linky : Collectif Grenoble Anti-Linky : grenoble-anti-linky@riseup.net

Ce vendredi 3 février 2017, le collectif Grenoble Anti-Linky et des habitants de la cuvette grenobloise ont interrompu le conseil de la Communauté d’agglomération (la Métro) pour rendre aux élus le compteur Linky d’un usager de Pont-de-Claix. Son président avait dit qu’il serait possible de la refuser

  1. Les communs (la Villeneuve et la semaine de la transition) et le projet de « cartographie du territoire »
    1. Du 7 au 12 mars (18h à 22h) 30 place des Géants : Semaine de la Transition à la Villeneuve avec Tristan Rechid (Comité des Sages de Saillans), Agnès Deboulet et Sylvain Adam, Iulia Namoianu (réseau national Appuii), Alain Manac’h (Villeneuve Debout), des membres de l’Atelier Populaire d’Urbanisme, des représentants de la coordination nationale Pas Sans Nous (sous réserve) et de Nuit Debout Grenoble ….
    2. Du 9 au 12 mars : Biennale de Grenoble (ville et Métro). Apparemment il est prévu que ND y participe, et il serait bienvenu que David vienne nous en dire plus …

En attendant, l’idée est que l’on prépare pour la semaine à Villeneuve, et qu’on respecte notre engagement // ville-métro en reproduisant éventuellement l’une des interventions dans le second contexte.

    1. L’idée de cartographie des lieux et ressources communs dans le territoire intéresse beaucoup. Certains ont commencé à prendre des photos.

Là encore, besoin d’en savoir plus : ville ou agglo ? quel périmètre ? des endroits particuliers (parcs, ceux dont on aimerait qu’ils deviennent communs ? commerçants qui annexent ou s’arrangent pour faire fuir les jeunes -sensibles aux aigus- en envoyant des ultra-sons, etc. ? de quel point de vue particulier ?

  1. Assemblée des mal-logés (6 rue Jay – entrée rue Billerey en face de l’école JJaurès)
    1. : lundi 6 a eu lieu un rassemblement devant la préfecture => mairie : 50 personnes, le Dauphiné Libéré (journaliste et photographe) : visibles. Petit article Gre News le 9 a eu lieu une AG extraordinaire pour l’hébergement hivernal ven 10 17h30. Prochine AG le vendredi 24 17h30 : les rejoindre pour la suite des actions (N° urgence DAL 06 41 30 55 18 si vous n’arrivez pas à entrer).
    2. Opération Réquisition Go (en cours) met la pression sur la préfecture et le conseil départemental. Une déambulation est prévue à la fin du mois.
    3. Réunion fin du mois sur l’énergie
  2. Pour la gratuité des transports publics : un débat a eu lieu le mardi 7 : exemple d’Aubagne, 1ère ville en France (TEC => lieu d’échange), de Dunkerque qui la met en œuvre en 2018. Tallinn (Estonie) :
    1. démonstration que c’est finançable (financé par des subventions : plus de gens concernés, plus de subventions ; entreprises peuvent subventionner // leurs ouvriers & employés) +
    2. plus de problème d’insécurité puisque c’est gratuit +
    3. gain pour la santé publique (30% gaz à effet de serre)
    4. Prise de conscience politique : « De même qu’il n’y a pas de société marchande sans culture du marché, il ne peut advenir de société de la gratuité, sans culture de la gratuité », Paul Ariès (politologue et objecteur de croissance).

24-02 19h30 Maison du Tourisme : Un autre débat sera organisé par le collectif « Pour une gratuité des transports publics ».

On peut aller sur le site.

A noter : offre de soutien pour actions non violentes d’un collectif de 80 personnes env.

Compte rendu de l’Assemblée Populaire du #332 mars (anciennement 2 février)

AP du 2 février 2017 :

  • Rappel de la marche prévue le 19 mars à Paris.
    Marche pour la justice et la dignité, et contre les violences policières.
    Pour les infos : ici.
  • RDV lundi 6 devant la mairie pour protester contre l’expulsion des locaux de Solidaires.
  • RDV vendredi 3 février devant la Préfecture à 16h pour soutenir les mal-logé.e.s et dénoncer les expulsions des gymnases.
  • Vendredi 3 février, soirée autour de la lutte internationale des employé.e.s de McDo, à l’Engrenage.
  • Vendredi 3 février, 19h, au 163 cours Berriat pour une soirée sur la question de l’intérêt d’avoir un président, présentée par P. Saccoman.
  • Mardi 7 février, réunion du collectif pour la gratuité des transports à 19h30 à la Maison du Tourisme.
  • 19 février réunion à l’espace 600 contre le plan d’austérité de la mairie, à 18h30.
  • 9 février à l’Ampérage, concert du groupe palestinien « 47 soul »

 

  • Discussion sur la Biennale des villes en Transition et Villeneuve en Transition. Que faire ? Participer aux deux ? Seulement à l’une ?
    Cela dépend de nos orces et surtout, de la volonté de la commission
  • Rdv de la commission communs les mercredis à 17h30 dans la salle A014 de l’Université Stendhal (campus de Saint-Martin-d’Hères).
    Point de RDV = l’arrêt de tram Bibliothèques Universitaires, à 17h20.
  • Un livre sur Nuit Debout vient de paraitre dans Les Temps Modernes. Voir l’article de Gazette Debout à ce propos : ici.
  • Vendredi 10 février, projection du film « La sociale » au Méliès à 20h30.
  • Le docu « La cigale, le corbeau et les poulets » vient de sortir (janvier 2017).

Contre toutes les expulsions…

Aujourd’hui en Isère, plus de 4000 personnes sont à la rue. Pourtant, selon l’INSEE il y aurait, en 2014, 10 000 logements, immeubles de bureau et ex bâtiments industriels vacants dans l’agglomération grenobloise.

Malgré la trêve d’hiver, des menaces d’expulsions parviennent auprès des personnes hébergées. Dans les squats, l’électricité a été coupée et les personnes qui dorment à la rue, sous tente ou sous des ponts, subissent un harcèlement policier quotidien et inacceptable.

Depuis le « plan grand froid » lancé le 13 Janvier, 3 gymnases avaient été ouverts sur l’agglomération. Les personnes hébergées étaient informées au jour le jour de leur maintien dans des conditions ultra précaires : lits de camp alignés dans une salle mal chauffée, rationnement en nourriture et repas unique par jour, obligation de quitter le gymnase durant la journée pour les hommes seuls, éloignement des écoles pour les enfants scolarisés.

Les gymnases ont fermé entre le 30 Janvier et le 3 Février. Tout le monde n’a pas été relogé. Les familles se sont vu proposer des nuits d’hôtel à l’autre bout de l’agglomération sans solution de transport, ni précisions sur la durée. Les hommes seuls se sont retrouvés à la rue alors qu’ils n’avaient pas été prévenus le matin à leur départ.

Tout au long de la semaine, des mobilisations de soutien ont eu lieu en sortie des gymnases et devant la préfecture pour dénoncer cette gestion au thermomètre du droit à dormir sous un toit. Aujourd’hui lundi 6 février toutes les personnes qui ont été hébergées en hôtel sont menacées d’être mises à la rue ou le sont déjà.

Nous dénonçons les politiques des institutions aux logiques racistes, qui donnent lieu à des traitements indignes et inhumains.

Appel à une assemblée exceptionnelle vendredi 10 fevrier

Nous avons commencé à agir :

  • Une campagne « Réquisition GO ! » a été lancée, pour identifier les bâtiments vides dans l’agglomération.

  • Nous réclamons de la part de toutes les mairies de la Métro un moratoire gelant toutes les expulsions sur leur territoire.

Mais c’est insuffisant ! Le rapport de force ne peut se construire qu’avec vous toutes et tous. Que nous soyons à la rue, mal logé-e, menacé-e d’expulsion, avec ou sans papier, ou une personne concernée par cette lutte :

Restons déterminé-e-s pour défendre le droit au logement digne et adapté comme un droit inconditionnel !

L’assemblée des locataires, mal logé-e-s et sans logement, qui se réunit chaque vendredi, appelle à

Une assemblée exceptionnelle

vendredi 10 Février à 17h30 au 6 Rue Jay

(entrée rue Billerey, face à l’école)

Ne nous contentons pas de dénoncer : Agissons !

Nous avons besoin des idées de vous toutes et tous mais surtout de vos forces pour mettre en œuvre des actions à la hauteur de la situation.

Contact : assembleelogement@riseup.net