Compte rendu de l’Assemblée Populaire du #234 mars (anciennement 20 octobre)

Assemblée décisionnelle
13 participants

 

********************************************************************************

Les rdv hebdomadaires de Nuit Debout Grenoble ont changé à l’issue de cette AP.

Désormais, un rdv fixe est maintenu tous les lundis soirs (19h pour l »instant, à voir pour la suite) et les autres rdv (travail des commissions, AP thématiques) s’organiseront en plus de ce rdv. Les AP thématiques seront prévues à l’avance et l’heure et le lieu communiqués en temps voulu. Le travail des commission est à organiser par les commissions elles-mêmes.

********************************************************************************

 

  • L’appel de Mezenc : L. Wauquiez ademandé en septembre aux maires de refuser l’accueil des migrants dans leurs communes. En réponse à cette déclaration honteuse, une journée est organisée le 23 octobre (rdv 11h à Les Estables, parking de la maison forestière).
    Au programme, pique-nique fraternel, infos sur la région qui a accueilli des juifs pendant la Seconde Guerre mondiale, etc.
  • PB des migrants se pose également à Saint-Hilaire-du-Rosier et Saint-Martin-d’Hères, qui doivent accueillir respectivement environ 160 et 100 migrants de Calais. Des directives imposent de traiter leur cas dans un délai de 3 semaines, ce qui rend impossible tout recours judiciaire en cas de problème.  Il s’agit de centres de détention provisoires à ciel ouvert. Les migrants sont dispersés aux 4 coins de la France, ce qui ne leur permet pas d’être en contact avec les organismes qui pourraient les aider et qui se trouvent la plupart du temps dans les grandes villes.
  • 1er vote de la soirée : souhaite-t-on ajouter Nuit Debout Grenoble à la liste des signataires de l’appel de Mazenc ?
    –> 11 pour ; 0 contre ; 2 abstentions
  • Importance de la coordination pour aider les migrants, car des organismes travaillent déjà sur le terrain de puis longtemps. Voir comment on peut les aider sans entraver leur travail.
  • Question du lieu des AP :
    • L’inconvénient du 38, c’est la régularité (salle dispo ponctuellement)
    • Un seul rdv par semaine est suffisant. But = en faire un rdv pour les AP décisionnelles et greffer ensuite des AP thématiques et le travail des commissions sur le calendrier
    • Le dimanche est un jour important qu’il faut conserver (notamment pour les échanges qui ont lieu et pour le Jardin de Boue)
    • Il y a un risque de disparition des AP à cause du nombre de participants donc restreindre les rdv est une bonne idée
    • Problème du travail des commissions en dehors de NDG : donne l’ascendant à ceux qui auront préparé ou qui sont là depuis le début de la commission
    • Trois rdv par semaine, c’est excluant, notamment pour ceux qui travaillent. En plus, le dimanche ona  du monde pour les commissions, mais pas pour le jardin, donc ce n’est pas le critère primordial à prendre en compte
    • Voir avec la maison des associations
    • Idée de faire les AP thématiques occasionnelles au 38
    • Voir pour la Villeneuve
    • L’idée du lundi à la Bobine (proposée par la Bobine) est une bonne idée, c’est bien situé et couvert, c’est vivant
    • Proposition de faire 1 lundi/2 AP et l’autre commissions
    • Proposition de faire du rdv du dimanche à la MC2 un rdv informel pour ceux qui veulent discuter, etc.
    • Idée d’un rdv fixe le lundi et d’événements divers programmés à l’avance (AP thématiques, travail des commissions, etc.) d’autres jours
    • Proposition de la Bobine, presque sûr, en négociation

 

  •  Question de la mairie (cette question a fait réellement débat au sein de l’Assemblée, des divergences très fortes ont émergé entre les participants et la discussion s’est rapidement enflammée)
    • idée de demander une salle à la mairie car c’est notre droit de citoyens
    • demander une salle à la mairie est inconcevable car on se bat justement contre elle par rapport aux expulsions et aux pb de réquisitions des logements vides, etc. hypocrisie de cette demande
    • on a déjà eu des problèmes avec la mairie, cette question ne devrait même pas se poser (coupure de l’eau et de l’électricité au camp de la MC2, injonctions de la part de la mairie concernant le camp, ultimatums, exigences, rapport de force, etc.). Il est hors de question de leur demander quoi que ce soit.
    • on sait très bien que si la mairie accepte, elle se servira de ça pour se féliciter d’avoir encore une fois « aidé » Nuit Debout Grenoble. Pourquoi jouer le jeu de la mairie ??
    • L’indépendance du mouvement est primordiale, en leur demandant ça, on leur sera redevables, on devra suivre leurs règles et politiquement, c’est incohérent. Nous nous devons de ne rien leur devoir.
    • C’est notre droit en tant que citoyens de faire cette demande, il faut inclure la mairie dans notre mouvement car ils seront de toute façon concernés un jour, autant commencer tout de suite.
    • Le but est d’y aller avec nos propres exigences et de refuser si elles ne sont pas respectées.
    • C’est impossible de toute façon, car il faut avoir une structure pour obtenir une salle (question de sécurité, de responsabilité, etc.). Et y aller en attendant un refus est ridicule, car dans ce cas-là il vaut mieux ne pas demander du tout. Il s’agit d’une prise de position politique importante, il ne faut pas négliger cela, ce n’est pas qu’une simple question posée à la mairie, c’est une orientation politique pour le mouvement.
    • Il ne faut pas fermer la porte à la mairie, elle pourrait devenir un ami. En plus, en passant par une asso ou autre qui est autorisée par la mairie, c’est pareil, c’est un lien indirect avec la mairie.
    • La différence, c’est qu’on  pas les mêmes comptes à rendre et surtout, pas aux mêmes personnes. De plus, ces assos et collectifs s’inscrivent tout à fait dans notre façon de penser et notre démarche politique, contrairement à la mairie, que nous combattons.

 

  • Demande pour savoir si le dimanche devient un rdv informel
    –> pas d’objection ni d’opposition majeure = adopté au consensus
  • Vote sur le nombre de rdv par semaine
    –>  3 pour passer à 2 rdv ; 10 pour passer à 1 rdv ; 0 abstention
  • Vote pour savoir si l’AP se fera à la Bobine le lundi soir (en cas d’accord après négociation)
    –> 10 pour ; 0 contre ; 3 abstentions
    –> 2 personnes mandatées pour les négociations
  • Vote sur la demande de salle auprès de la mairie
    –> 9 pour ; 6 contre ; 0 abstention
    –> 3 personnes mandatées pour discuter avec la mairie
    –> ce vote a entraîné de vives réactions et l’AP s’est terminée là-dessus

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *