Compte rendu de l’Assemblée Populaire du #150 mars (anciennement 28 juillet)

LES OLYMPIADES ET GRESTOCK

– Globalement, tout le monde semble être satisfait de ce qui s’est passé durant cette journée du 17 juillet : bonne coopération, super programme, il y avait du monde, les gens étaient intéressés, retours positifs…ETC

– Des froideurs se sont faites ressentir entre Nuit Debout et Le 38. Certains pensent que le manque de communication entre les membres de ND a généré des échanges différents et confus envers les membres Grestock.

– C’est une situation qui pouvait se prévoir, on fera mieux la prochaine fois.

– D’après une minorité (prendre en considération que peu de personnes se sont prononcées à ce sujet), les Olympiades ont été organisées à « l’arrache » par rapport à Grestock, plus pros, tout a été organisé en même temps et séparément.

– Réponse divergente : non, ND n’était pas à la « ramasse », il yavait du bon et de l’organisé.

– Une personne a soulevé le fait que les membres de Grestock ont eu peu de temps pour s’organiser, la Bobine était fermée, ils dépendaient des Olympiades, il y avait trop d’infos d’un seul coup.

– Une autre personne a proposé des costumes et de la musique hippie pour la prochaine, en accord avec les mouvements antérieurs (Woodstock)

ACTIONS

– Infos ecopla: Ils ont finalement le droit de faire appel en tant que groupe. Ils restent mobilisés car leur outil de travail est encore susceptible d’être réquisitionné. Ils sont toujours en train d’occuper les lieux, et un coup de pouce ne serait pas de trop. Voir si certains de Nuit Debout veulent refaire un tour à Ecopla ?? Plus tard, on pourra commencer à récolter pour eux des canettes en alu, cela leur permettre de se financer,car ils revendent ensuite l’alu au kg.

– Des actions d’été pourraient être organisées avant d’attaquer la rentrée. Idées :
Faire une Nuit Debout aux étoiles (aller discuter politique sous les étoiles)
Faire un Barbecue Debout (mais on pourra s’assoir quand même !)

– Plusieurs personnes souhaitent organiser pour la rentrée un débat thématique sur l’ultralibéralisme. Si d’autres veulent se joindre eux pour préparer un peu le sujet, les interventions, ils recherchent du monde. Il suffit de venir à une AP (le jeudi à 19 h à la Bobine) pour se mettre en contact avec eux-elles. Un invité surprise est même prévu pour l’occasion !

LES INTERVIEWS ET LA COM’

– Une majorité des personnes pense que les interviews personnelles ne posent aucun problème. On vient en tant qu’individus à part entière. C’est le portrait de chacun d’entre nous qui rendra véritablement hommage à la multiplicité des horizons à Nuit Debout. C’est là sa beauté et sa force. Il y a autant de portraits qu’il y a de personnes engagées qui voudront bien être interviewées. On ne peut pas nous définir d’un seul trait. Notre spontanéité et nos différences c’est ça qui fait notre force. Le portrait individuel ne dérange pas car il ne concerne que la personne en question, qui ne parle de son expérience personnelle. Nuit Debout est une somme des individualités qui y participent.

– Beaucoup sont d’avis qu’il faut maîtriser l’info, faire attention à ce que l’on dit. Ne pas le dire au nom du groupe mais à son nom à soi.

– Une personne a suggéré que l’on fasse notre propre com’, que l’on monte des vidéos représentatives du groupe ND. Ce à quoi quelques personnes se sont opposées. Nous ne pouvons pas parler de nous-même, les gens peuvent parler de ND mais pas nous. Ne nous collons pas d’étiquettes. ND c’est pas ça, c’est tout pleins de témoignages différents.

– Il faudrait établir une liste des journalistes en qui on peut avoir confiance, qui relatent notre propos sans le déformer et sans discréditer le mouvement. Mais il ne faut pas virer dans la paranoïa car depuis le début du mouvement il y a eu beaucoup d’interviews (écrites ou vidéo) de membres de Nuit Debout et ça n’a pas posé de problème ni porté atteinte au mouvement. Il faudrait contrôler à qui on donne ces interviews, par exemple on sait que le Dauphiné Libéré ne nous fera pas de cadeau, ils cherchent à tout prix à nous discréditer et déforment nos propos, relatent de fausses informations et tirent des conclusions abusives de façon systématique !

– Quelques personnes ont exprimé la confiance qu’ils ont en Julia et sa collègue (dont j’ai oublié le prénom), de France 3. Elles sont fiables, font du bon boulot, rédigent des articles qui restent fidèles aux dires de tous. Il y a un intérêt et un engagement vrai de leur part, tout un travail en amont à venir nous rencontrer, nous parler, échanger, à apprendre à nous connaître.

– Une personne s’est exprimée sur le fait que les interviews sont nécessaires à la prise de conscience individuelle de chacun d’entre nous sur terre.

– Une personne a suggéré de faire de la com’ générique, « élaguée », avec des infos et appels.

– Nuit Debout Grenoble, morts ? Il faudrait organiser une grosse session collage pour annoncer les AP de cet été, tous les jeudis. Avant, il faut que quelqu’un fasse les affiches et aille les imprimer (si des volontaires souhaitent se manifester… ! envoyez un mail à nuitdeboutgrenoble@lanuée.com

– Faire attention au coût parfois exorbitant de l’impression faite dans les moments de précipitation. Aller à d’autres endroits moins chers.

– Il y a une pub’ représentant un poulet (LOUE), avec un gendarme et un enfant. Elle n’est affichée qu’en périurbain, pas au centre ville. Proposition de placardage d’affiches ND.

– Il faudrait refaire une session collage avec le texte du préfet Grimaud face au discours de Cazeneuve, car ces affiches ont un très bon impact sur les gens, ils les lisent, c’est important !

– Proposition de faire une AP lundi prochain à la Bastille dans le cadre du festival de théâtre « à la Bastille ». Problème : faire une AP avec peu de Nuit Deboutistes (on ne sait pas qui sera dispo pour y aller) et face à un public qui n’a jamais assisté à une AP demande de l’organisation car si on est trop peu nombreux et que personne ne souhaite lancer le truc ou le tenir, ça va être très compliqué et pas forcément stratégique pour le mouvement). Du coup, proposition de faire plutôt un « événement »lundi, on donne rdv aux gens mais il n’y aura pas d’AP. On présentera Nuit Debout, etc.

VOTES:

– Pour savoir si on conserve les AP le jeudi à 19h à la Bobine
Adopté à l’unanimité (pas de décompte exact des voix, nous étions peu nombreux) [environ 15]

-Pour savoir si on donne rdv lundi à la Bastille pour le festival, sans que ce soit une AP
Idem, adopté, à une très grande majorité.

LA RENTREE

– faire des banderoles ou en récupérer

– On peut faire plein de choses à la rentrée. Gros coup. Certaine peur que le discours de lutte contre la loi de travail occupe la scène centrale. Nuit Debout ce n’est pas que ça. On peut construire autre chose, générer autre chose : occupation des espaces verts, discussions politiques, AP…ETC.

– Questionnements : quels sont nos projets à Grenoble ? Qu’en est-il des commissions ? Boycott pour la rentrée ? Plusieurs lieux d’AP et quels jours ?

– Réunions en hiver possibles. On a un endroit avec du matos.

– D’ici la rentrée, il faut absolument que chacun réfléchisse personnellement à l’avenir de Nuit Debout, pour qu’on puisse en débattre ensemble et faire avancer les choses dès la rentrée !
Que fait-on avec les élections de 2017 ?Est-ce qu’on organise une campagne de boycott ? de vote blanc ? etc.
Quelle date choisit-on pour la « Rentrée de Nuit Debout » ?
Quels sont nos objectifs, au-delà de la loi travail (Nuit Debout, c’est beaucoup plus que la lutte contre cette loi scélérate, il faut qu’on définisse nos projets pour l’avenir. Que fait-on des projets de monnaie ? de récupération de terrain ? de coopérative intégrale ? etc.)
Comment va-t-on occuper l’espace ? Un seul lieu ? Plusieurs ? Lieu fermé pour l’hiver ?
Comment peut-on organiser la visibilité du mouvement à la rentrée ? (Récupérer des banderoles, imprimer et coller des affiches,etc.)

– La rentrée est un moment important et on pourrait profiter du fait que le jour de la rentrée scolaire, tous les enfants et leurs parents sont présents devant les écoles. C’est un lieu idéal pour faire passer notre message. Il faudrait penser à des actions destinées aux enfants, faire des bd qui expliquent des choses politiques ou importantes. Il faudrait donc trouver des dessinateurs.

– Débat autour de la question de la fréquence des AP. Il a été décidé la semaine dernière de faire une seule AP par semaine. Souhaite-t-on entériner cette décision ou la modifier (modifier la fréquence ? le jour ?etc.) ?
Il faudrait garder le jeudi car chaque changement nous fait perdre du monde et de la cohérence. Maintenant que les gens ont identifié la Bobine et l’horaire, ce serait dommage de changer ça.
Proposition de faire une AP le jeudi et une autre le lundi pour faire deux échéances dans la semaine et répartir le travail entre ces jours-là.
Proposition de faire une AP le jeudi et une commission action le lundi pour décider de ce qui se passera à l’AP du jeudi. Problème : la commission action sera donc seule à décider de tout ça et non l’AP, ce qui est problématique.

PAROLE LIBRE

– contacts certains à Fr 3 qui aimeraient parler des sujets tels que le mouvement Nuit Debout

– Il a été question d’un prénommé Jorde, venant d’Amérique Latine. Il a fait des « documents » (documentaires ?) sur… (là je n’ai pas la suite). Est-ce qu’il a fait des documentaires sur des causes en lien avec ND ?

– Il faudrait trouver un moyen de faire rentrer de l’argent dans la caisse Nuit Debout car avec l’espacement des AP, la caisse ne peut plus tourner comme avant et il ne reste pas énormément d’argent au mouvement. Il faudrait peut-être faire passer cette caisse pendant d’autres événements, à d’autres occasions que l’AP.

RENDEZ-VOUS:

– Samedi 30 juillet à 11h30 à la bibliothèque Hauquelin (59, avenue Maréchal Randon) en soutien aux agents de la ville contre la fermeture des bibliothèques, prévue dans le cadre du plan d’austérité de la mairie de Grenoble.
Un point d’information permettra de mieux comprendre les enjeux de cette lutte et les conséquences à prévoir pour les différents acteurs concernés par la fermeture.

– Lundi 1er juillet à la bastille ! Du 1er au 15 août, le festival de théâtre « A la Bastille » s’installe… à la Bastille !!
Invité par le Festival, Nuit Debout vous donne donc rendez-vous lundi 1er à 17h à l’arrivée des bulles pour l’ouverture des festivités.
Au programme :
17h30 : « Burn Août » par la compagnie Multiplicolore (avec Christine Favaro et Philippe Bazatole)
19h : petite fête après le spectacle !
Et tout ça est gratuit !
Pour en savoir plus : https://alabastille.net/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *