Compte rendu Assemblée populaire du #102 mars – 10 juin-

Compte rendu Assemblée populaire du #102 mars – 10 juin-

Débat :

La majorité a-t-elle toujours raison ?

  • Les médias ont la capacité de moduler l’opinion.

  • C’est bien souvent les minorités qui ont fait changer les choses.

  • La validation par la majorité, c’est la dictature du nombre.

Mais qu’est-ce qu’avoir raison ?

  • On défend tous notre peau.

  • Avoir raison, c’est un pouvoir de domination.

Point sur les commissions :

Commission logement : Après un regroupement le 31 mai, il y a eu des groupes de discussion sur le sujet du logement en Europe. Compte rendu à venir. L’Europe va attaquer les politiques du logement social. Le logement fait fonctionner les banques par les crédits que font les citoyens.

Le 11/06/16 rendez-vous à 10 heures au Jardin de Ville pour un rassemblement afin de défendre le droit au logement. Rendez-vous à 8 heures pour l’installation. Discussion autour du droit au logement des citoyens étrangers et en situation de précarité.

Commission média : Discussion autour du traitement de l’information et de qui contrôle cette information. Organisation d’un « faux JT » le 14/06/16.

Commission convergence des luttes : Il y a un constat qui est fait, les citoyens s’essoufflent et les actions ne sont pas anticipés et davantage spontanées. Il faut redonner du souffle et de l’organisation à la commission action. Objectif : une action concrète chaque semaine ! On ne lâche rien !

  • Manifestation du 09/06/16 : peu de monde sur Verdun.

  • Blocage le 09/06/16 à la municipalité de Grenoble pour défendre les services publics et les bibliothèques : bien fonctionné.

  • Rassemblement le 09/06/16 devant le Palais de justice pour l’audience de Maître Ripert : bien fonctionné, malgré le nombre important des forces de l’ordre. Prochain rassemblement le 23 juin devant le Palais de justice pour la délibération, s’inscrire et venir nombreux !

  • L’action du 10/06/16 au campus afin de réserver un comité d’accueil à la députée Fioraso qui défend coûte que coûte la loi travail n’est pas pu se faire en raison de son absence.

Futures actions :

  • Le 14/06/16 manifestation sur Paris, organisation d’un voyage en bus par les syndicats. Inscription et prix libre ! Pour celles et ceux qui ne peuvent venir sur Paris, discussion à l’Assemblée Populaire le lundi 13 au soir pour organiser une action sur Grenoble.

  • Organisation d’une Olympiade Populaire contre les Jeux Olympiques, vitrine du capitalisme (publicité, lobby, corruption, exploitation des travailleurs, tourisme, sexisme, virilisme, dopage etc.). Si vous êtes intéressés, rendez-vous jeudi 18 juin à 18h à l’Assemblée Populaire de nuit debout. Création d’une commission.

  • Fête des cheminots à Grenoble, en juin.

  • Organisation d’un péage gratuit à Crolles le 14 juin.

Thème AP : La loi travail et le système monétaire

Circulation d’un article de Jonathan Odonetto (j.odonetto@gmail.com) d’un point de vue économique et ses conséquences. Concernant le forfait de jour, augmentation du nombre de cadre. Hiérarchie des normes. Les salaires vont baisser, les citoyens vont moins consommer, les délocalisations vont s’amplifier. Le chômage va augmenter. Comparaison avec le système Allemand.

Loi travail pourquoi pas ? Tous seraient négociable entre le salarié et l’employeur. Cela n’empêche pas la lutte contre la loi travail.

La loi travail ne relève pas d’un besoin.

Création d’un conflit entre les différentes branches des travailleurs, en raison de certains avantages de certains travailleurs.

Questionnement sur l’évolution du travail : l’échange monétaire, la robotique en évolution, l’intelligence artificiel etc.

Le système monétaire fonctionne grâce au intérêt.

Il existe un collectif national de la dette et un collectif de la dette à Grenoble.

La dette n’est pas faite pour rembourser mais pour endetter. Exemple avec l’Afrique ou encore l’Argentine, lorsque les banques ont fait faillites, les citoyens n’ont pas été rembourser. Il faut que les banques soient nationales – des banque de l’Etat – des Etats souverains, que chaque état est sa monnaie. En opposition à la banque mondiale, le FMI.

Les banques fonctionnent grâces aux citoyens. C’est à nous de changer. Il existe des banques alternatives comme le Crédit coopérative ou la Nef. Ne pas aller à la BNP Paribas !

Les dettes ont déjà été annulé (scandaleux !). Comme pour celle de l’Allemagne à la fin de la seconde guerre mondiale qui devait de l’argent à la Grèce (encore plus scandaleux !).

Le peuple peut faire changer les choses !!!

Information : Assemblée populaire du 11/06/16 animée par Eddy et la sono gardé par Jonathan.

One thought on “Compte rendu Assemblée populaire du #102 mars – 10 juin-

  1. Marco

    Accaparement des richesses, soutien à une économie anti-écologique et anti-sociale, évasion fiscale généralisée, déstabilisation des économies locales… Les banques représentent un immense chantier pour un projet de société alternatif !

    Mais, bonne nouvelle ! Nous avons le pouvoir de changer les choses ! Car si leur puissance est immense, les banques et les « marchés financiers » n’existent que grâce à chacun de nous, à notre confiance et notre épargne. Changer de banque pour un établissement plus responsable, ou investir son argent dans des projets qui ont du sens, voici quelques pistes pour ne plus contribuer au casino financier.

    Vers quelle banque aller ?
    Plusieurs critères interviennent quand on envisage de changer de banques : investissements dans l’économie sociale, solidaire et écologique, transparence, évasion fiscale dans les paradis fiscaux… Un site est là pour vous y retrouver.

    FinanceResponsable.org

    Un site créé par Les Amis de la Terre. L’association a réalisé une étude très poussée de 9 grandes banques françaises, selon plusieurs critères : environnement, climat, transparence, paradis fiscaux. Toutes les infos pour choisir votre banque, votre produit d’épargne, ainsi que votre assurance !

    Vous trouverez aussi sur le site un guide éco-citoyen « Comment choisir sa banque”. Un document très didactique, où vous découvrirez les projets controversés financés par les grandes banques françaises à l’étranger : centrale nucléaire en Bulgarie, production de bombes à sous-munitions, projets pétroliers en Birmanie, grand barrage au Laos… Pour faire son choix en toute conscience !

    >>> Financeresponsable.org

    Sans surprise, les deux sites plébiscitent la Nef, dont 100 % des investissements relèvent de l’économie locale et du développement durable, ainsi que le Crédit Coopératif.

    Des alternatives à la banque
    Les banques ne sont pas les seuls établissements où l’on peut placer son argent. Des fonds d’investissements citoyens et éthiques existent, pour développer des projets alternatifs. Un bon moyen de mettre la finance aux services d’une transition écologique et citoyenne de la société !

    Terre de liens, Bâti Cités et Énergie partagée, ont été créés en partenariat avec la Nef, dans l’objectif de financer :

    L’installation de paysans bio et la « déprivatisation » des terres arables ;
    Des unités locales de production d’énergies renouvelables ;
    Des projets d’habitats écologiques, participatifs et sociaux

    Colibris

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *