Compte-Rendu AP samedi #96 mars – 4 juin –

Compte-Rendu AP samedi #96 mars – 4 juin –

. Retour sur les actions.

– Journée des Tuiles : Nuit Debout a su se montrer visible à travers toutes ses participations. Même si peu de personnes pour aider pour les installations etc., plutôt une réussite.
– Rangement du camp toute l’après-midi. C’est une page qui se tourne : il y a une certaine nostalgie mais c’est aussi un nouveau départ, le mouvement doit se réinventer.

.Infos.

– Assemblée des mal-logés tous les vendredis soirs.
– Appel à être présents les 20, 21 et 22 juin dès 9 heures à la cour d’assises d’appel de Grenoble pour Kamel Bouabdallah.

. Intervention d’un cheminot et remarques de l’AP.

– Le nombre de grévistes sont en réalité au-dessus de ceux dit par les médias… Nous sommes bien présents et bien actifs.
– Grève reconductible avec piquets de grève tous les matins à 5 heures à la gare voie A (puis départ à 9h en AG dans les locaux syndicaux à Europole quand peu de monde).
– Le gouvernement veut tuer notre contestation. Il nous a donné tout ce que l’on voulait certes mais avec un accord d’entreprise, c’est-à-dire un accord temporaire. Nous demandons ces améliorations mais sous convention collective. Nous voulons du long terme, pas du court terme pour nous faire taire.
– Notre lutte est aussi une lutte collective pour l’ensemble de la société : nous voulons une vraie qualité de la SNCF accessible à tous (et non pas que des bus macron, peu chers certes, mais polluants et qui reçoivent sans aucun doute des subventions de je ne sais où).
– On ne fait pas ça pour nous amuser, on se bat pour nos droits et ce service public. Les privilégiés sont dans les conseils d’administration. Nous agissons comme nous le pouvons. Si on pouvait faire sans poursuite des trains gratuits, nous le ferions, mais cela est interdit en France malgré une directive européenne allant dans son sens (et notamment appliquée déjà en Allemagne).
– Nous devons nous, utilisateurs de train, dire autour de nous : oui peut-être cela m’embête MAIS je les soutiens clairement ! Il faut le dire et le répéter pour pas qu’on entende que les arguments de ceux qui critiquent.

. Paroles libres.

– Idée d’action : aller dans une grande surface, bloquer toutes les caisses, demander de sortir sans payer (en récupérant le chariot à l’arrière du magasin) ou de rester et de bloquer toutes les caisses. Le temps que les flics arrivent, la direction va sans doute nous laisser partir car ça représente des pertes importantes ! Et si la police arrive on ne risque rien car on n’est pas encore sortis. Les courses les distribuer pourquoi pas à des camarades en grève avec qui on se mettrait en contact avant. Par contre ça doit être organiser au nom d’aucune organisation car après dépôt de plainte possible.

– Proposition de faire chaque semaine des tracts ou des panneaux d’affichage (pour les panneaux voir avec la mairie) avec le lieu des AP de toute la semaine.

– Pour les lieux des AP proposition aussi d’aller dans des lieux militants, alternatifs.

– Question sur Nuit Debout : les AP se terminent avant la fin de la nuit. Réfléchir à notre logique. Pourquoi pas repenser à des projections le soir, etc.

– Reprendre une commission ‘et après ?’ : commission qui réfléchit à l’après lutte contre la toi el khomri.

– Importance aussi de préciser qu’on se laisse une part de réactivité et de liberté dans le changement du lieu de l’AP quand des choses importantes viennent changer la logique de faire une AP ici ou là.

– Marseille : marche de Marseille à paris contre la loi travail. Départ le 17 ( ?)

– Nouvelle commission dans le même esprit que la manifestation de droite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *