Global Debout à Grenoble

 

 

 

Affiche 15 mai Global Debout

PROPOSITIONS GLOBAL DEBOUT GRENOBLE

votées par l’assemblée populaire de Nuit Debout Grenoble le 15 Mai 2016

  • Proposer un WE Global Debout en Allemagne à Francfort au siège de la banque centrale européenne (suite de Blockupy) ou à Bruxelles, siège de la commission
  • Solidarité avec la PAH (Plateforme contre les Hypothèques) de Barcelone pour la défense de la loi pour le droit au Logement 24/2015
  • Adhésion à la campagne de boycott des Multinationales (#Nolist) –
  • Soutien à la campagne contre TAFTA et CETA (voir https://stop-ttip.org)
  • Soutien aux migrants et réfugiés et appel à la journée d’action internationale le 21 Mai 2016 (Voir appel en fr, en, de, es… http://zad.nadir.org/spip.php?article3803)
  • Appel à des actions d’occupation des médias dominants sur Grenoble et diffusion des médias alternatifs
  • Appel à la journée internationale contre Monsanto le 21 Mai 2016 (voir http://combat-monsanto.org/)
  • Appel à la Convergence vers le forum social mondial de Montréal de l’été 2016 (https://fsm2016.org) et vers le Forum social de Résistance populaire de Quito en octobre 2016 (https://resistenciapopularhabitat3.org)
  • Soutien aux luttes du peuple palestinien en mémoire du 15 mai 1948 (naqba -La Grande Catastrophe) à travers l’adhésion à la campagne B.D.S. (Boycott Désinvestissement Sanctions) notamment pour que Grenoble coupe ses liens de jumelage avec la ville israélienne de Rehovot et la rupture des relations entre l’université de Grenoble et institut Weizman situé à Rehovot

    www.nuitdeboutgrenoble.fr


Compte rendu des discussions sur les luttes européennes et internationales contre le Capitalisme global

Jardin de ville de Grenoble (#76 mars – 15 mai)

1/ Présentation historique de David.

2/ Retour des petits groupes de discussion

Quelques réflexions et idées à la volée :
– retour d’expérience sur ce qui se passe en Allemagne
– proposition d’organiser un WE de rassemblement politique en Allemagne ou à Bruxelles
– attention aux « violences », elles pourraient servir de prétexte à interdire les manifestations
– création d’une commission pour écrire des textes politiques
– proposition de soutenir la PAH, mouvement espagnol contre les expulsions
– on est tous consommateurs, on participe tous au système qu’on dénonce, on achète des produits fabriqués dans des conditions inhumaines
– comment peut-on mobiliser plus largement?
– on a évoqué les mandats impératifs et révocables
– proposition de délocaliser l’AG pour sensibiliser plus dem onde
– les marchands d’armes possèdent les médias, comment on contrecarre la désinformation ?
– si Global debout prend de l’ampleur, va se poser la question des traductions…
– il y a des enseignements à tirer des occupations de places : ce qui est sorti en Egypte, c’est un gouvernement islamiste; en Ukraine, un gouvernement nazi… En Espagne on ne sait pas encore ce que va donner Podemos -> attention au contenu des revendications, à la manipulation et à la récupération des mouvements.
– le point central de convergence au niveau international, c’est le TAFTA
– propositions d’actions : boycott des banques, assurances ; énergies vertes ; actions « positives » pour que la population nous rejoigne ; élaborer une liste de ce que les traités européens ont induit comme régressions sociales pour les travailleurs

3/ Temps de parole libre :

Charles : j’aimerais savoir combien coûte à la collectivité de créer un pauvre ? Je propose de travailler un Haka à faire devant les forces de l’ordre.

Patrice : Quel mot d’ordre pour Global debout ? Je pense qu’il faut garder les mouvements locaux type On vaut mieux que ça. Il faut aussi se battre sur les questions des réfugiés.

Tom : A ce propos, il y a une journée internationale samedi 21 mai pour refuser que les réfugiés soient orientés vers la Turquie.

Seb: il faut proposer un contre-projet à la Loi travail.

David : je vous propose de synthétiser les propositions pour l’AG : appels à convergence vers le Forum social mondial de Montréal (août 2016) et le contre sommet sur l’urbanisation dans le monde, à Quito (octobre 2016).

Jean-Phi: j’ai peur qu’on perde le sens de ce qu’on fait ici si on va vers des mouvements internationaux; Il faut qu’on garde le lien avec les gens ici, même si les luttes sur le TAFTA par exemple sont intéressantes.

Jeannot : il faut agir local et penser global. L’international c’est intéressant, et la répression est plus difficile si les flics sont occupés partout au même moment !

david : il ne s’agit pas de ré-axer sur l’international. Mais la loi Travail est une conséquence des autres politiques européennes et autres.

Gaël : il y a aussi une journée internationale de lutte contre Monsanto samedi 21 mai.

Seb: il faudrait remettre le Revneu minimum d’existence pour les handicapés.

Claire: Est-ce qu’on monterait pas une commission internationale aussi à Grenoble ? ou est-ce qu’on fait des AG thématiques spéciales ?

Marion: On ne peut pas se passer d’une Commission internationale car il y aura des problèmes logistiques à régler : transports, hébergements. Il faudra que la Commission fasse des points d’info et de validation à l’AG.

JM: J’ai entendu à la radio qu’un manifestant serait poursuivi pour tentative d’homicide sur un flic. Si le chef d’inculpation est avéré, c’est grave.

David : il y a eu un appel à couvre-feu à Rennes cette nuit, pour que la population ne rejoigne pas la manif….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *