CR de l’AG du 58 mars (27 avril)

Nuit Debout Grenoble – Compte-Rendu Assemblée Populaire (ex-AG)

Compte-Rendu de l’Assemblée Populaire du Mercredi #58Mars

Action au CCAS Aujourd’hui 14h, témoignage d’une famille, de l’action : En soutien à 4 familles expulsées hier matin d’un squat appartenant à l’église mormone. Mis dans des hôtels (plus tard témoignage). Devant le CCAS, présence de vigiles qui refusent l’entrée, demande de voir des responsables qui sont descendu… Dialogue de sourd, le CCAS se dit non-décisionnaire et rejette la responsabilité sur la préfecture. Les 11 personnes « relogées » à l’hôtel ne peuvent pas faire la cuisine sur place qui est forcée à heure fixe pendant seulement une heure… La préfecture travaillerait « ardemment » à trouver une solution de relogement pérenne.

La MOUSS : dispositif aidant au relogement, qui choisirait les familles à aider de manière très sélective, avec des critères opaques. Demande de transparence sur ces critères, réponse évasive langue de bois…

Fin de journée : 2 familles auraient des perspectives de relogement pérenne, 2 familles sont dans l’attente, RDV Vendredi #59Mars devant le CCAS à l’arrêt de Tram « La Bruyère » à 10h.

Témoignage conditions de vie pendant le relogement en hôtel : S., 2 enfants et logée à l’hôtel « Alizée » depuis 4 mois. Petite chambre avec toilettes sans porte, pas de cuisine, impossibilité de se reposer. Le CCAS paye 2000€ par mois pour ce « logement » insalubre, qui pourraient être utilisés pour un logement décent en appartement. Elle est malade, et sa famille est malade, les conditions de vie sont trop dures.

Commission des intermittents et Précaires : AG ce midi à la bobine, Appel à RDV à la fin de la manif à 15h à Nuit Debout Grenoble sur le parvis de la MC3 POUR ACTION SECRETE !

Commission Anti-répression : Intervention de Joëlle Bernet, ex-avocate du SAF (0611410221): Tout le monde doit avoir à la manifestation le numéro d’un de ces avocat et son nom écrit sur le bras :

– Marie Fraquet 0620997579

– Claude Coutaz (travaille mairie) 0476033043

– Céline Roux 0476033048

– Stéphanie Segard 0660452699

En cas d’interpellation / GAV :

Ne PAS choisir l’avocat commis d’office,

REFUSER à tout prix la comparution immédiate,

GARDER LE SILENCE avant d’avoir vu son avocat, ne JAMAIS faire de déclaration, même en « off ».

VERIFIER ce qu’on nous fait signer, et bien cocher les cases « examen médical », « demande de contact à la famille », « désire un avocat », bien TOUT lire et cocher SOI-MÊME.

Plantation Debout de végétaux à l’Espanade, suivie par des journalistes de Gre’net, sensibilisation des passant

Commission poésie : Poésie et Lecture musicale ce soir à 21 heure en bas des marches, venez nombreux.

Débat : « Au-delà de la loi El Khomri et de son monde, faut-il être contre le travail, et qu’est-ce que le travail ? »

Débat suivi et très intéressant, qui s’est vite axé sur la définition du travail, du salariat, et sur les idées révolutionnaires progressistes de la mise en place d’un salaire à vie (à différencier du revenu de base, qui reste dans une logique d’assistanat), idées défendue notamment par Bernard Friot (économiste et sociologue)à Pour une explication pédagogique et synthétique sur la notion de Salaire à vie, voir la vidéo d’USUL (#OnVautMieuxQueCa) « Le salaire à vie (Bernard Friot) », disponible en streaming sur les plateformes classiques de vidéos en ligne.

Pour plus de détails sur les débats, venez aux assemblées populaires et participez !

Interruption suite à une intervention de la police nationale sur le parvis de la MC3:

Une personne « dealer, ou agresseur » de Teisseire (selon la Bac) est venu ici se croyant à l’abris, la Police est venue l’interpeller. Question de notre rapport par rapport à la Police. Un numéro de téléphone d’avocat a été donné à la personne interpellée. Cette personne était apparemment blessée lors de son interpellation. Appel à la discussion et au calme pour éviter qu’un événement comme celui-ci ne se retourne contre nous. Proposition de création d’une commission « sérénité ». C. met l’accent sur le flou des déclarations de la police. L’altercation a été filmée par plusieurs participants de Nuit Debout. La police s’est attardée avant de partir, quel en était le but ? Provocation ? Attente que ça dégénère pour avoir des raisons d’intervenir ? On rappelle que la police se doit de s’expliquer à la population de leur action !

– Plusieurs sont pour essayer d’empêcher ce type d’arrestation floue et a priori arbitraire par une action non-violente type « chaîne humaine ». D’autres pointent que c’est un test pour la manifestation de demain, que des éléments peuvent être apportés comme les vidéos prises, le numéro d’avocat donné au prévenu.

– Proposition de débat et d’actions concernant la répression policière

– Besoin de personnes qui filment toute la manif de demain pour prévenir !

Non, nous ne sommes ni démunis, ni sans ressources face à la répression d’état.

– Appel à la création d’un communiqué à la presse disant ce qu’il s’est passé, créant ainsi un contre-pouvoir face à la couverture déformée des médias dominants locaux type « Dauphiné Libéré ».

– Appel à la création d’un groupe d’information et de décision en réaction face aux événements.

– On peut faire des actions face à la police, déterminés mais seulement dans le calme le plus absolu, besoin de déterminer des actions-type à réaliser face à ce type d’événements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *